Lundi 31 mars 2014

« Dernier cycle de chimio pour cette première phase. Ça se terminera demain de 8 h à 10 h.

Lundi, jour des prélèvements : urine, selles et coton-tige dans la bouche.

D’après l’infirmière, mes globules blancs sont déjà très bas. Et les prochaines chimios seront redoutables.

La nuit n’a pas été trop mauvaise, une seule dose de Lasilix…

L’infirmière me refait le pansement du Groshong (tous les 4 jours). Je vois le Dr Thomas. RAS.

Hémoglobine à 65 et je suis à présent en aplasie (moins de 1 000 globules blancs). Je ne soupe pas : pas faim. »

 

Mardi 1er avril 2014

« Bon, nous sommes le 1er avril, certes, mais l’ambiance n’est pas à la blague. La transfusion m’a remis un coup de mieux. Cette nuit, moins agitée, je n’ai pas encore super dormi.

Ce matin, on me met la dernière poche de chimio de la première série. Par la suite, un peu de répit.

Rencontre avec la diététicienne : mes habitudes alimentaires, une idée du régime post-greffe, les plateaux-repas…

Nouveauté : je suis placé sous Héparine, un médicament destiné à fluidifier mon sang…

Dernière nouvelle : je vais avoir une transfusion de plaquettes imminente.

Je les attends pour ce soir… ou demain.

C’était ce soir ! »

 

Mercredi 2 avril 2014

« Bien dormi cette nuit. Réveil agréable. Il fait beau. Bon mental. J’ai encore un peu maigri, je vais retrouver mon poids initial. Les chevilles ont sérieusement désenflé.

Dehors, trois étages plus bas, c’est l’heure de la guéguerre à qui trouvera la place la plus stupide pour bloquer un max de monde. Consternant.

J’attends le petit déj. Pas super faim mais assez quand-même.

Journée tranquille, du temps au temps, j’ai assez de peps pour passer sur internet et répondre à quelques messages. Pas de Lasilix en vue aujourd’hui : cela promet une bonne nuit de sommeil. Bref, aujourd’hui, ça baigne pas mal ! »

 

Jeudi 3 avril 2014

« Bonne nuit, j’ai dormi assez bien et je récupère. Une journée de pause avant de reprendre les hostilités dès demain.

Toujours les mêmes tracas mains-pieds à traiter avec la pommade. Moins d’appétit, c’est très net à présent.

Une semaine pile avant la greffe : ça devient une réalité après avoir été une étrange quête durant deux ans.

Deux soucis aujourd’hui : Arnaud repasse le permis et je ne sais si l’assurance du Crédit Foncier a noté ma prolongation de CLM. J’ai vu le Dr Thomas : le conditionnement repart de plus belle demain.

Surprise. J’ai la visite de Fabrice, notre boucher et accessoirement mon ancien élève. Il en profite, ce soir il assiste au match Lyon-Juventus. Je pense que j’ai assuré une image rassurante.

Lasilix vers 20 h 30, en prévision de la chimio du lendemain. « Faut faire de la place », dixit l’infirmière de nuit… »

 

Vendredi 4 avril 2014

« Pas mal dormi malgré quelques petits soucis intestinaux et une diarrhée cette nuit. Ce matin, prélèvement de selles à fin d’analyses.

A 6 h, j’ai reçu une poche en perfusion, la même à 12 h, qui me permettra de supporter la chimio unique d’aujourd’hui, très agressive et toxique pour les reins. Un seul produit en chimio, en 3 h, de 15 h à 18 h.

Au niveau de la voie veineuse centrale, on me débarrasse d’un des deux points aujourd’hui. Ça n’est pas de refus, ça démange un max, cette affaire-là ! De même, il est prévu de me changer la tubulure (le fameux 6-mètres).

Bon, en prime, on va refaire tous les niveaux : 2 poches d’hémoglobine et une poche de plaquettes. Emploi du temps de fou !

Faudrait que j’aille un moment sur le web, je vais attendre que la chimio soit branchée. Après, on verra…

Une dure journée s’achève, il est presque 20 h, les transfusions sont terminées, la chimio aussi.

Je me sens un peu dans le coton. Un bon dodo est nécessaire. »

 

Samedi 5 avril 2014

« Nuit difficile, nombreux réveils car allers-retours aux toilettes. Moral tout à fait correct au réveil. Un seul produit de chimio ce jour. Pas de nausée, pas de douleur, je touche du bois.

Fonctionnement de la chimio des jours 2 et 3 : un produit unique, qui provoque des convulsions, en poches de 2 h toutes les six heures. En gros, on me branche toutes les 4 h. Et pour éviter tout problème, je tourne au Valium – c’est Nono qui va être content !

Petite frayeur tandis que je me relevais d’une position allongé sur le ventre : douleur vive au niveau du Groshong. L’interne elle-même est venue voir. Apparemment, plus de peur que de mal. Ouf !

Bon, l’interne m’explique qu’elle préfère me faire passer une radio pour le Groshong. Elle aura lieu dans ma chambre, cet après-midi. Faite à 16h. »

 

Dimanche 6 avril 2014

« Nuit un peu courte à mon goût mais bonne qualité de sommeil. Aujourd’hui, encore une transfusion prévisible car le traitement de demain (SAT) ne les permet pas. Transfusion hémoglobine–plaquettes confirmée dans l’après-midi, le plus tard possible.

Le pansement du Groshong doit être refait tous les deux jours à cause de la pommade.

Matinée dominicale placée sous le règne de la bonne humeur : très agréable.

Ma très chère vessie jouant les feignasses, j’ai droit à une bonne dose de Lasilix en début d’après-midi.

J’apprécie le calme qui règne trois étages plus bas, c’est très reposant.

 

Content d’avoir eu un long moment mon Clément et ma Tat !

Problèmes de diarrhées persistantes, ce soir, malgré trois fois deux Smecta aujourd’hui. Ça me vide… Peu d’appétit, je n’ai mangé qu’une part de quiche.

L’infirmière de nuit est passée m’expliquer le programme des trois jours à venir. Le sérum (SAT) va m’être perfusé en continu, les doses allant de la plus modérée à la plus forte en fonction de ma réaction (notamment température).

Pas de la tarte, apparemment… »

 

Lundi 7 avril 2014

« Nuit de m…, faut le dire, sous le règne de sa majesté la diarrhée incontrôlable. Pas près de l’oublier ! Bon, mieux vaut ici qu’ailleurs.

Dernière ligne droite à partir de 10 h. deux ans de doute… Trois jours de baston… Les chiffres semblent irréels.

Le grand ciel bleu qui règne sur Pierre-Bénite est encourageant.

Ça y est, posé devant moi, il y a l’ami Bip-Bip, ce petit boitier monté sur roulettes et trépied et qui va surveiller mes constantes trois jours durant.

9 h 15 : antihistaminique, histoire de supporter les produits.

10 h 30 : début du SAT (jusqu’aux alentours de 23 h). »