01 mars 2018

SUR MON CARNET STÉRILE A SPIRALES STÉRILES (5)

  Dimanche 27 avril 2014 J+17 « Mal dormi. Bougeotte mais pas les forces. »   Lundi 28 avril 2014 J+18 « Mal dormi. Sortie d’aplasie à 13 h ? A suivre… OUI ! Visite Clément Julie. »   Mardi 29 avril 2014 J+19 « RAS. Visite Mam et Nono. Plus de sonde. Fatigue. Mal dormi. »   Mercredi 30 avril 2014 J+20 « Mieux dormi, + profond. Départ semaine prochaine, à vérifier. »   Jeudi 1er mai 2014 J+21 « Piqûre 1 cuisse. Bien dormi. Jour du Muguet.... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2018

SUR MON CARNET STÉRILE A SPIRALES STÉRILES (6)

Mots d’hosto   Un regard, un bijou, une mèche de cheveux, un parfum, une voix: mes repères. À l’hôpital, le bruit est une plaie. Tôt matin, des voix, des pas qui claquent, un vrai brouhaha. Ici, le calme… Étrange, j’ai soudain gagné en sérénité. Bataille : la volonté et le moral contre les effets indésirables. Il faut accepter, jouer le jeu à fond. C’est comme quand tu chutes, si tu te laisses tomber, tu peux parer, si tu résistes, tu te blesses. 10 avril 2014, ma parenthèse attendue…   Un tableau précieux ... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2018

DEMAIN EXISTE, JE L'AI RENCONTRE (1)

Enfin chez moi !   Depuis que j’ai arrêté de conduire, par sécurité, l’anémie m’ayant causé quelques frayeurs au volant à cause du manque de concentration – j’avais le cerveau lent, j’ai toujours appelé Alain pour les déplacements médicaux. Petit à petit, on est devenus amis. Je sais que je peux compter sur lui, c’est essentiel. Durant les trajets, on parle de tout et on rigole beaucoup. J’apprécie son sens de l’humour.   Pour mon retour de greffe, ce n’était pas mon chauffeur habituel. Et je n’ai pas beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2018

DEMAIN EXISTE, JE L'AI RENCONTRE (2)

Les Cent Jours   L’équipe médicale m’avait prévenu, la période qui s’annonçait présentait des risques réels. Les fameux Cent Jours. Histoire d’arrondir. Plus précisément, les trois mois qui suivaient la greffe faisaient l’objet d’une observation méticuleuse et constante du patient. Les premiers jours à la maison ont été très stressants. Après plusieurs semaines durant lesquelles j’étais continuellement entouré, je me suis retrouvé seul, sans personnel médical pour m’assister ou m’épauler. Je me demandais souvent ce qui se... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]