Donne, donne, donne 

 

Donne, donne, donne

Que la collecte soit bonne

Donne, donne, donne

Et jamais n’abandonne

Donne, donnant, donnant

Don de soi don d’argent

Donne, donnant, donnant

Don de moelle don de sang

Donne, donne, donne

Faut que ce chant résonne

Donne, donne, donne

Faut que le don ronronne

Donne, donne, donne

Donne, donne, donne

Donne, donne, donne

Donne, donne, donne…

 

Quand le toubib m’a accueilli

Il n’avait pas l’air très conquis

« Vos bilans sont plus qu’alarmants

Branle-bas de combat, plus le temps »

Taux d’hémoglobine à zéro

J’ suis parti direct à l’hosto

La spécialiste, de but en blanc

M’a dit : « Mon gars, serrez les dents

Sans greffe de moelle y’a pas d’espoir

On va se battre, il faut y croire »

 

Et j’ai tenu deux longues années

Grâce aux poches qu’on m’a transfusées

Grâce au sang de bien belles personnes

Qui savent ce que veut dire « Je donne »

Un geste, don de vie synonyme

Volontaire, gratuit, anonyme

Puis vint un teuton impromptu

Dommage qu’il me reste inconnu

Il m’a offert des cellules-souches

Son cadeau, un geste qui fait mouche

 

Aujourd’hui je vis à nouveau

Aujourd’hui je ris à nouveau

C’est bon de parler de demain

Quand on a frôlé le mot fin

Il était une fois un chouett’ gars

Qui m’a sauvé de l’au-delà

Mais ils sont encore des centaines

A se morfondre, pas très en veine

Question dons, plutôt la misère

Et toi, oui, toi, que comptes-tu faire ?

 

Et si, après m’avoir accompagné tout au long de ce témoignage, l’idée t’effleure de donner quelques gouttes bien riches en cellules de ton sang ou un soupçon de ta moelle osseuse, ne la laisse pas s’enfuir : fonce t’inscrire à l’Établissement Français du Sang le plus proche de chez toi !

Rien de plus simple, tu ne perdras pas ton temps et ça peut rapporter des années de vie supplémentaires à un parfait inconnu… QUI COMPTE DEJA SUR TOI...