02 novembre 2017

C'EST GRAVE, DOCTEUR ? (4)

AREB, quatre lettres terriblement létales Mon médecin traitant a été très clair dès le début : l’AREB est une maladie à l’issue fatale si la greffe ne peut se faire ou ne prend pas. Avertissement conforté par mes deux hématologues, celle de Chambéry et celle de Lyon. Par la suite, on m’a rapidement confronté aux risques encourus lors de la greffe elle-même. Dans tous les cas, le grand mur contre lequel on s’écrase parfois se dressait quelque part sur ma trajectoire dans un avenir pas si lointain.Dans notre société, il est très... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2017

C'EST GRAVE, DOCTEUR ? (5)

La journée de bizutage   Le 14 mars 2014, à 8 h 45, nous nous sommes présentés, mon épouse, Clément et moi-même, au bureau d’accueil du service d’hématologie à Lyon. Moi qui ai une nette tendance au bavardage, j’étais très silencieux. Pas envie de sortir des vannes non plus. Ça oppressait du côté du palpitant… Une très longue et éprouvante journée nous attendait, l’incontournable bilan pré-greffe. La coordinatrice nous attendait : c’est elle qui nous a guidés tout au long de la journée. Après avoir confié le sac à... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2017

PAROLES DE BLOG… D’AVANT LA GREFFE (1)

L’attente a été très longue. Dans un autre blog, j’ai retrouvé quelques billets d’avant-greffe, dans la rubrique « Comment ça va ? », qui méritent de figurer dans cette relation.   L'âme couleur ciel bleu (15 juin 2013) « Reposé, apaisé... Je suis au-dedans comme le temps au-dehors... Comme si un phénomène météorologique pouvait influer... Aucun doute, il le peut. Porte-fenêtre ouverte sur mon jardin, vêtu léger, sourire béat, souffle profond, je pianote sur mon clavier sans contrainte, sans crainte et sans... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2017

PAROLES DE BLOG… D’AVANT LA GREFFE (2)

Garder la tête hors de l'eau (25 août 2013) « Un objectif parmi tant d'autres : garder la tête hors de l'eau... Je viens de passer quelques journées mémorables depuis une dizaine de jours, du genre un peu au fond de la piscine, si tu vois ce que je veux dire, fidèle lectrice, gentil lecteur. D'abord, un énorme coup de fatigue, de plein fouet, du genre nuits complètes à roupiller et trois heures minimum de sieste quotidienne sans rien récupérer... Glurps ! Cerise sur le gâteau, plus le moindre appétit, disparu, évanoui. Bilan de... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2017

PAROLES DE BLOG… D’AVANT LA GREFFE (3)

L'entre-deux-fêtes (29 décembre 2013) « Noël est à ranger au rayon des souvenirs, le Jour de l'An approche... C'est la mi-temps des fêtes de fin d'année. La maison est pleine. Les enfants sont tous là pour les deux semaines de congés. On s'agite par ci, on rigole par là, on s'affaire à droite, on converse à gauche. Et puis il y a ton serviteur qui se meut avec lenteur, qui réfléchit à deux à l'heure, qui comprend encore plus lentement, qui se pose sur un fauteuil, qui s'allonge sur le canapé, à la recherche de ses habitudes et... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2017

PAROLES DE BLOG… D’AVANT LA GREFFE (4)

Nous y sommes... Enfin ? Déjà ? Va savoir ! (28 janvier 2014) « Cet après-midi, en revenant de Lyon, je me suis dit qu'il me faudrait des nuits de sommeil pour éponger la fatigue que j'éprouvais. Résultat des courses : ce soir, impossible de trouver le sommeil, trop de choses se bousculent dans ma cafetière perso. Le service d'hématologie de Lyon-sud mérite des éloges. Au début, tu rentres dans une usine à gaz. Au deuxième étage, ça devient plus familial. Dès que tu es pris en main, c'est carrément intime. On s'y sent bien - du... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2017

40 JOURS EN AVRIL (1)

Jeudi 27 mars 2014, jour J, heure H   Le compte à rebours s’est achevé. Près de deux ans jour pour jour après le diagnostic de la maladie, une équipe médicale se préparait à m’offrir mon unique chance de survivre. Ma belle-sœur, Annie, était arrivée deux jours plus tôt à Chambéry. Histoire que ma femme ne se retrouve pas seule. Sa présence nous évitait aussi de prendre le taxi ce jour-là. Ce matin-là, j’ai vécu un très mauvais réveil. Dès que j’ai ouvert l’œil, après un coucher très tardif et une nuit plutôt agitée, j’ai su... [Lire la suite]
Posté par Gilles CLARIOND à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]